logo
CROI Occitanie
photos d'infirmiers dans le header
Compte rendu de l’après midi de Flaugergues du 26 mars 2018

Colloque CROI Occitanie : 7ème après-midi de Flaugergues

Lundi 26 mars 2018

 Photo de la salle le 26 03 2018

Accueil de Patrick CHAMBOREDON, Président National 

Présentation de l’institution ordinale et de son implication dans la politique de santé.

 

COMPTE RENDU de la rencontre du Président du Conseil National de l’Ordre Infirmier Patrick CHAMBOREDON avec : 

 

Mesdames et Messieurs les infirmiers élus ordinaux de la région Occitanie

 

et les représentants des différentes instances Régionales : Mesdames et Messieurs les élus de la Nation,  Monsieur le représentant  de l’ARS d’Occitanie,  Madame la représentante de Mme Delgas Présidente du Conseil Régional d’Occitanie,  Messieurs le représentant de Monsieur Saurel Maire de Montpellier Mesdames et Messieurs les élus territoriaux,  Mesdames et Messieurs les élus des différents Ordres,   Mesdames et Messieurs les directrices et directeurs d’établissement et instituts de formation,  Mesdames et Messieurs les représentants d’associations Mesdames et Messieurs les infirmiers de la Région Occitanie

 

 

Monsieur David DRAUSSIN,  Vice-Président du Conseil Régional de l’Ordre Infirmier d’Occitanie présente le programme de l’après-midi  et inaugure cette rencontre par une minute de silence à la mémoire des victimes de l’attentat de TREBES.

 

Discours de Monsieur Abdellah BOUDJEMAA, Président du Conseil Régional de l’Ordre d’Occitanie 

Les infirmières et infirmiers sont un maillon indispensable des politiques de santé. La prévention, la promotion de la santé, la lutte contre les inégalités sociales et territoriales de santé, la qualité et la sécurité de la prise en charge tout au long du parcours, l’innovation et l’accompagnement de l’usager : voilà des domaines prioritaires dans lesquels les infirmières et infirmiers sont compétents, experts et agissent. Leur apport est incontournable, ils sont engagés aux côtés de l’Agence régionale de santé et impliqués dans les territoires pour la mise en œuvre de ce Projet régional de Santé

Des avancées sont attendues par la profession :

1. la formation intégrée à l’Université à partir de septembre 2018 (40 ans après nos voisins espagnols) entrainera une évolution de notre profession vers des compétences nouvelles liées à de nouveaux besoins sanitaires

2. Le bien-être des infirmiers et infirmières est actuellement mis à mal par une dégradation des conditions de travail, avec pour conséquence la souffrance professionnelle et un risque dans la qualité des soins 

3. l’élargissement du champ des compétences infirmières est inéluctable, la pratique avancée en cours de concertation inquiète certains, gageons que le dialogue aboutira à une meilleure prise en charge de premier recours dans les territoires Dans notre région, 2e la plus vaste de France, existent de grandes disparités : 

- démographiques : 2 métropoles en forte croissance et 4 départements parmi les  plus pauvres du pays - densité infirmière globale supérieure à la moyenne nationale mais difficultés dans certains territoires

Dans ce contexte, notre profession doit être unie, active et force de propositions. L’Ordre est là pour promouvoir son dynamisme, l’accompagner, le valoriser. 

Monsieur le Président ici présent va nous présenter les grands axes futurs de notre institution ordinale et son implication dans la politique de santé.

 

Intervention de Madame Françoise BONS, médecin radiothérapeute au CHU de Nîmes et conseillère régionale représentant Madame la présidente du Conseil régional Carole DELGA

Mme BONS rappelle la compétence régionale depuis 2004 sur différentes formations et les efforts importants sur la formation continue : 38 formations sur  112 établissements  soit 15000 apprenants/an et 84Millions /an  pour fonctionnement et bourses des étudiants. 

Le CR est attentif à l’amélioration de la qualité des soins, il est questionné, au même titre que le CROI,  sur le Plan Régional de Santé élaboré par l’ARS.

Le CR porte également une attention particulière sur la question du handicap  en cohérence avec les priorités de la politique régionale.

La région est très attentive au maillage territorial et à la qualité de vie des citoyens, elle est en charge de la formation professionnelle.

L’action sanitaire et sociale avec son budget de 84 millions d’euros met l’accent sur la formation des professionnels de qualité et sur l’adaptation de l’offre aux besoins.

La région doit résoudre dans le PRS différents problèmes : vieillissement de la population, augmentation des nouveaux arrivants particulièrement dans les villes, fracture de la démographie médicale, réponse aux besoins du parcours patient. Elle mène des actions en vue de réaliser des études de terrain, organiser des partenariats, augmenter le nombre des auxiliaires de vie, soutenir les projets en faveur d’une meilleure prise en charge du handicap.

 

Intervention de Monsieur Rémi ASSIE, Adjoint au Maire de Montpellier représentant Monsieur SAUREL excusé

La municipalité de Montpellier est très impliquée dans la politique de santé particulièrement avec son CHU de grande renommée. 

Elle est active aussi dans le domaine de la prévention : dépistage gratuit du cancer du sein, engagement dans la lutte contre le SIDA, formation massage cardiaque, mois sans tabac, ainsi que l’ouverture d’une Maison de la démocratie.

Nous reconnaissons le rôle primordial des infirmières et infirmiers, et soutenons une nécessaire revalorisation de votre profession.

 

Intervention de Monsieur Patrick CHAMBOREDON,  Président du Conseil National de l’Ordre Infirmier

Son intervention repose sur  l’exposé des missions régaliennes de l’Ordre  en rappelant que l’ordre est avant tout une institution au service du public et de nous tous, usagers en puissance. 

La conception de l’ORDRE Infirmier est basée sur la nécessité de rassembler toutes les infirmiers et tous les infirmiers quel que soit leur mode d’exercice, et la coopération de tous les professionnels au service de la qualité des soins pour les usagers de la santé 

Pas de corporatisme !  Je lutterai contre ceux qui veulent opposer les professionnels de santé entre eux.

La région Occitanie bénéficie de beaucoup de moyen, c’est un constat et une chance.

Pour l’Ordre d’importants dossiers sont en cours :

- L’inscription automatique obligatoire de tous les infirmiers à compter du 11 avril 2018. Les employeurs devront nous transférer la liste des infirmiers salariés de leurs établissements. La loi nous a octroyé une mission de comptage, ce suivi en lien avec le RPPS est indispensable vis-à-vis de l’Europe.

- L’universitarisation LMD de la formation  va débuter à la rentrée 2018 ou 2019. La concertation continue en vue d’en fixer toutes les modalités. Des moyens devront être mis en œuvre pour monter en charge par la signature de contrats Etat-Région, mais l’organisation des priorités et  la réalité de terrain sont difficiles.

- La profession infirmière française est représentée parmi les Ordres européens, CIDIEF, ARSI. L’Ordre Infirmier français est un exemple pour les pays d’Afrique

- La pratique avancée infirmière est inscrite dans la loi du 26 janvier 2016 avec parution du décret en 2018. l’IPA aura pour mission le suivi des pathologies chroniques stabilisées en gériatrie, oncologie, néphrologie, maladies neurologiques dégénératives, santé mentale et psychiatrie, cardiologie, diabétologie… l’IPA aura un droit de prescription et d’interprétation, elle assurera des actions de prévention 

- L’IPA recevra les patients en consultation mais ce terme a été rejeté lors des concertations et remplacé par « conduite d’entretien ». Autres déceptions : pas de reconnaissance financière  prévue ni de modèle économique. 

 

Intervention de Madame Katia GARCIA LINDON,  Directrice des Soins CHU Montpellier

La pratique avancée est différente des protocoles de coopération, lesquels sont de processus extrêmement lourds qui impliquent une soumission à l’exercice médical ; la pratique avancée élargit l’autonomie infirmière, et augmente son périmètre professionnel, de plus l’infirmière se positionne sur la prescription. Elle fait partie des  modèles professionnels destinés  à lutter contre la désertification médicale. Les blocages actuels découlent de problèmes de maturité collective, la complémentarité entre les professions de santé doit se construire dans le respect des compétences de chacun.

 

Intervention de Monsieur Eric SCHWARTZENTRUBER, Médecin responsable soins primaires ARS Occitanie

La mise en œuvre est très lourde, dans un système rigide, il faudra intégrer de nouvelles compétences et de nouveaux actes à la nomenclature. Les protocoles de soins répondent aux besoins des usagers. 

Les 600 000 infirmières et infirmiers ont établi un maillage territorial dense, ils sont proches de la population. La pratique avancée est une réponse dans l’intérêt des patients et aussi des EHPAD. 

 

Intervention de Monsieur Patrick VIGNAL, Député de l’Hérault

Une fracture sociale territoriale est indéniable dans notre région, certains modèles de soins et de santé doivent être repensés.

La vision doit être globale : revitaliser les centres ville, c’est un projet de société, il faut garder l’administration en ville, réhabiliter l’habitat, favoriser l’accessibilité des personnes âgées ou handicapées, favoriser l’installation et le déplacement des professionnels de santé en ville, rapprocher les EHPAD du centre, aider le commerce à réinvestir les centres villes en demandant un moratoire sur l’extension des zones commerciaux

 

Intervention de Monsieur Joël GRUET-MASSON, Directeur IFSI-IFAS du CHU Montpellier

Les IDE sont des lanceurs d’alerte. Il faut des lieux de stages aux étudiants et dégager du temps de tutorat.

 

Intervention de Monsieur J.François BOUSCARAIN, Président  de l’URPS Occitanie

La profession doit s’emparer des compétences, mais il faut du courage politique pour donner un modèle économique de santé comme en Suisse. Les IDE libéraux bénéficient d’une présence importante sur le territoire, d’une organisation efficiente à un coût faible. Une valorisation de leurs compétences sera une opération gagnant- gagnant

 

Intervention de Madame Anne-Marie TRÉNEULE-PARADIS, Trésorière Conseil interrégional de l'Ordre des Sages-femmes 

Une coopération et des partenariats existent entre les Ordres des Professions de santé, notamment sur le respect des règles d’éthique. Les Ordres ne sont pas que sanction, ils sont une force de propositions et défendent les professions.

 

Remise du prix TFE  Dans le cadre de la promotion de la recherche en soins et pour la 3ème année, le CROI Languedoc-Roussillon en 2015 et 2016, puis le CROI Occitanie en 2017 organise une sélection des travaux de fin d’études (TFE) des étudiants infirmiers d’Occitanie 

Dans le cadre de la valorisation des TFE, tous les IFSI publics et privés d’Occitanie ont été sollicités pour concourir en adressant  au comité de lecture un seul TFE par institut retenu et anonymisé par l’équipe pédagogique. L’adressage se fait par voie électronique. 

Ces travaux de recherche doivent se distinguer par leur originalité mais aussi leur capacité à améliorer la pratique infirmière tout en respectant une méthodologie d’initiation à la recherche dispensée dans les IFSI. La qualité de l’écriture et la fluidité de la lecture seront également appréciées par le comité de lecture. 

Le comité de lecture est composé de 5 conseillers régionaux : infirmier, cadres de santé formateurs, directeur de soins. 

10 IFSI sur  23 ont participé cette année.

Les  auteurs des 3 TFE retenus ont été  récompensés par un abonnement à une revue professionnelle accompagné d’un chèque cadeau personnalisé pour le 1ère  prix ainsi que la publication en ligne  de leur travail sur le site de COI.

A cette occasion, les lauréats ont  présenté oralement  leur réflexion devant les conseillers régionaux. 

1- Marion BLANC, IFSI CHU Nîmes : Patient expert/infirmier, les nouvelles règles du soigner 

https://drive.google.com/file/d/1nP15lrDHGN149Zqw-QGa-EkgBuuxnc4b/view?usp=sharing 

2-  Lilian OLIVIER, IFSI Rodez : Souffrance(s) psychosociale(s): l'infirmier en prise avec l'hétéroclisme  

https://drive.google.com/file/d/12sLiZ2oE-_NpOxNYQY1MdFbdPGZP9eFj/view?usp=sharing

3-  GHISLAINE LOJOWSKI, IRFSS Toulouse : La sollicitude au service de la qualité des soins d'hygiène et de confort 

https://drive.google.com/file/d/1WQwS1B5ItZhIoLNwIZ_HTeaFSAZILzsO/view?usp=sharing 

Geneviève MOULINIÉ, conseillère régionale, note la difficulté d’établir une priorité dans ces travaux au regard  du niveau de réflexions des auteurs et de leur questionnement réaliste faisant preuve déjà d’une grande maturité professionnelle. Elle  remercie l’ensemble des participants à cette sélection.

 

Les 68 personnes présentes ont continué les échanges autour d’un verre jusqu’à 17h30 environ.

Bookmark and Share

Contact

Président

Abdellah BOUDJEMAA
occitanie@ordre-infirmiers.fr

Coordonnées

CROI Occitanie Montpellier

1025, Rue Henri Becquerel

14, Parc Club du Millénaire Bat14

34 000 Montpellier

Tél. : 04 34 22 72 79

Mail : occitanie@ordre-infirmiers.fr

 

CROI Occitanie Toulouse

29 ter, boulevard de Genève

31200 TOULOUSE

Tél : 05 67 33 94 65

Mail: occitanie@ordre-infirmiers.fr

 

Permanences

CROI Occitanie Montpellier

Accueil du lundi au jeudi

09h00-12h00          14h00-17h00

 

Permanence téléphonique du lundi au jeudi :

10h00-12h00         14h30-16h30

Les bureaux sont fermés le vendredi

 

CROI Occitanie Toulouse

Accueil

lundi- mardi-jeudi

09h00-12h00         14h00-17h00

mercredi - vendredi

09h00-12h00          14h00-16h00

 

 

Permanence téléphonique du lundi au vendredi

10h00-12h00           14h00-16h00

 

 

 

 

liens vers l'annuaire

Agenda Tous les rdv

Aucun événement prévu

Accès direct > Conseil National de l'Ordre des Infirmiers

rechercher un conseil